Comment optimiser vos placements financiers ?

En ces temps d’incertitude économique, entre remontée du chômage et diminution prévisible des retraites futures, épargner en toute sécurité est une préoccupation courante chez nombre de Français.

L’objectif peut être de mettre quelques sous de côté pour faire face à des périodes difficiles, de constituer un capital pour aider ses enfants à démarrer dans la vie active ou encore de préparer une rente complémentaire de retraite.

Les modifications réglementaires, les fréquents aménagements de la fiscalité et les incertitudes liées aux marchés financiers et aux dettes souveraines compliquent le choix de l’épargnant.

Assurance Vie

Souscrire des supports financiers en fonction de ses objectifs et de son appétence au risque.

SCPI de rendement

une excellente alternative aux fonds euro

Défiscalisation

Un bon moyen de soutenir la production tout en réduisant le montant de vos impôts

Assurance Vie Tontine

Un outil patrimonial efficace et hors du champ de la loi Sapin II

Quel placement financier choisir ?

L’assurance Vie : Placement préféré des français

L'assurance vie pour tous

 L’assurance-vie étant un véritable « couteau suisse » du patrimoine financier, tout épargnant devrait avoir un contrat d’assurance-vie. Il est d’ailleurs possible d’avoir plusieurs contrats d’assurance-vie. Certaines compagnies d’assurance acceptent d’ouvrir un contrat à un épargnant mineur. Dans ce cas, les parents sont bien évidemment gestionnaires du contrat jusqu’à la majorité de l’enfant.

Les Avantages de l'assurance vie

Outre sa souplesse d’utilisation (ticket d’entrée bas, versements programmés possibles, pas de blocage des fonds), le principal avantage de l’assurance-vie reste sa fiscalité. Tout d’abord, les gains ne subissent aucune fiscalité tant que les sommes versées ne sont pas rachetées (retirées) du contrat. Ensuite, lors d’un rachat partiel la part de gains taxable est limitée compte tenu de son mode de calcul. Enfin, l’assurance-vie bénéficie de prélèvements forfaitaires libératoires particulièrement intéressants après 4 ans (15%) et 8 ans (7,50%) et d’un abattement.

Quel horizon pour l'assurance vie ?

L’assurance-vie atteint son optimum fiscal à 8 ans. Pour autant le mode de calcul de la plus-value lors d’un rachat (retrait) est favorable à l’épargnant dès la première année d’un contrat. Aussi, l’horizon de placement dépend de l’allocation choisie par l’épargnant. Pour un placement court terme, on optera majoritairement pour le fonds en Euros, sans risque, de l’assureur. Pour des horizons plus lointains, on peut intégrer une part d’OPCVM d’actions et d’obligations.

Limites de l'assurance vie

Il n’y a quasiment aucun inconvénient à l’assurance-vie en tant que telle. L’offre d’assurance-vie étant très large et un contrat n’étant pas transférable il convient néanmoins de souscrire un « bon » contrat. Il faut s’attacher à limiter les frais et s’assurer que le contrat est suffisamment ouvert pour répondre à toutes les stratégies d’investissement souhaitées.

L’assurance-vie est un outil patrimonial fondamental. Utilisable tant pour se constituer une épargne sans risque à court terme que pour mettre en œuvre les stratégies financières les plus risquées, l’assurance-vie doit constituer l’épine dorsale de toute gestion de patrimoine financier. Même si les fonds en Euros des assureurs sont aujourd’hui moins rémunérateurs qu’auparavant, l’assurance-vie aura en 2020 comme dans les années à venir beaucoup d’intérêt pour les épargnants français

L’assurance Vie : Placement préféré des français

                                                                    

Fiscalité en vigueur au 01/01/2018
Les règles fiscales décrites ici s’appliquent uniquement aux personnes physiques résidentes fiscales françaises. Ces informations vous sont données à titre indicatif et sous réserve des dernières modifications fiscales.

En cas de rachat

Fiscalité pour les versements effectués jusqu’au 26/09/2017

Date du rachat Fiscalité applicable (1)
Avant 4 ans • Barème progressif de l’IR
ou
• Option pour le prélèvement forfaitaire libératoire : 35 %
Entre 4 et 8 ans • Barème progressif de l’IR
ou
• Option pour le prélèvement forfaitaire libératoire : 15 %
Au-delà de 8 ans

Exonération dans la limite d’un abattement annuel de 4 600 € pour une personne seule et 9 200 € pour un couple soumis à imposition commune.

Au-delà de cet abattement annuel, choix entre :
– Barème progressif de l’IR
ou
– Option pour le prélèvement forfaitaire libératoire : 7,5 %
Contrats DSK : exonération.

Fiscalité applicable aux contrats souscrits depuis le 27/09/2017 et aux versements effectués à compter de cette date sur des contrats ouverts avant

Date du rachat Fiscalité applicable (1)
Avant 8 ans • Imposition au taux fixe forfaitaire de l’IR de 12,80 %
ou
• Option pour le barème progressif de l’IR
Après 8 ans

Primes résiduelles * ≤ 150 000 €/titulaire
Imposition au taux fixe forfaitaire de l’IR de 7,50 % **
ou
Option pour le barème progressif de l’IR **

Primes résiduelles * ≥ 150 000 €/titulaire
Imposition au taux fixe forfaitaire de l’IR de 12,80 % ** (fraction d’intérêts taxée à 7,50 % à hauteur du prorata de l’encours ne dépassant pas 150 000 €)
ou
Option pour le barème progressif de l’IR

* les primes versées sur l’ensemble des contrats du titulaire quelle que soit la date de souscription ou versement, non rachetées au 31/12 de l’année qui précède le rachat.
** Après application d’un abattement de 4 600 € pour une personne célibataire et 9 200 € pour un couple soumis à imposition commune.

Les prélèvements sociaux sont dus, peu importe la date du rachat.
Les produits se rattachant à des primes versées à compter du 27/09/2017 sont également soumis l’année de leur rachat à un prélèvement forfaitaire non libératoire perçu à titre d’acompte, au taux de 7,50 % pour les contrats de plus de 8 ans et de 12,80 % pour les contrats de moindre durée. Ce prélèvement donne droit à un crédit d’impôt d’égal montant imputable sur l’impôt sur le revenu et le cas échéant restituable. Il peut faire l’objet d’une demande de dispense sous certaines conditions.
ATTENTION : L’option pour la barème progressif de l’IR est annuelle et globale pour l’ensemble des gains et des revenus du capital (intérêts, dividendes, plus-values) réalisés dans l’année par le foyer fiscal. Elle s’effectue sur la déclaration de revenus.

En cas de décès (1) 
L’épargne transmise à vos bénéficiaires bénéficie d’une fiscalité réduite.(2)

Pour les versements effectués avant le 70ème anniversaire de l’assuré :
– les montants transmis (capital + produits), ne sont pas soumis aux droits de succession jusqu’à 152 500 € par bénéficiaire (3),
– au-delà, les sommes reçues par chaque bénéficiaire (3) sont soumises au taux forfaitaire de 20 % jusqu’à 700 000 € et 31,25 % au-delà (le conjoint ou le partenaire de PACS survivant en est exonéré).

Pour les versements effectués après le 70ème anniversaire de l’assuré :
– les primes versées sont exonérées de droits de succession jusqu’à 30 500 € tous bénéficiaires confondus et les produits entièrement exonérés (3),
– au-delà, les primes versées sont soumises aux droits de succession en fonction du lien de parenté entre l’assuré et le bénéficiaire (3).

(1) Hors prélèvements sociaux. Fiscalité en vigueur au 01/01/2018. Pour les contrats en euros, les prélèvements sociaux sont effectués lors de l’inscription en compte des intérêts. Pour les contrats en unités de compte, les prélèvements sont effectués lors du dénouement du contrat y compris en cas de décès, sauf sur la partie en euros de ces contrats où ils sont effectués lors de chaque inscription en compte.
(2) Les prélèvements sociaux restent dus sur les produits.
(3) Tous contrats d’assurance vie confondus. Le conjoint ou le partenaire de PACS survivant en est exonéré

Les investissements défiscalisés

Un bon moyen de soutenir la production tout en réduisant le montant de vos impôts.

Plusieurs investissements dits de défiscalisation ouvrent droit à des réductions d’impôts. C’est par exemple le cas des souscriptions au capital d’une PME, des investissements dans les bois et forêts ou dans l’industrie cinématographique (à travers les Sofica).

Parmi ceux-ci, les FIP et les FCPI peuvent être une option de choix. Considérés comme une catégorie de Fonds communs de placement, ils sont spécialisés dans l’achat de titres dans des start-up innovantes et donnent droit à des réductions d’impôts équivalentes à 18 % des sommes versées.

Les SCPI de rendement

Support d’investissement devenu ultra tendance ces 5 dernières années, les SCPI de rendement apportent également une excellente alternative aux fonds euro.

Certes, là encore le capital n’est pas « contractuellement » garanti, mais il est investi sur un actif tangible (l’immobilier) et surtout ultra diversifié puisqu’investi sur des dizaines de milliers de mètres carrés de bureaux, de commerces, d’entrepôts, de crèches…. Partout en France et même en Europe.

En 2019 pour les meilleures SCPI, visez un rendement de 5% nets environ. Les loyers vous seront versés tous les 3 mois et la valeur de votre capital (donc des parts) évoluera conformément à l’évolution de l’immobilier concerné.

 

 

Les atouts cachés de la tontine

Sous ce nom désuet se cache un outil patrimonial efficace et hors du champ de la loi Sapin II.

Conçue en 1653 par le banquier italien Lorenzo Tonti, cette forme d’épargne profite des mêmes avantages fiscaux que l’assurance-vie en matière d’imposition sur le revenu. Mais la comparaison s’arrête là.
Définie comme une « association collective d’épargne viagère », la tontine réunit des « adhérents qui investissent des fonds en commun avec un horizon de placement déterminé.

Ensuite, lorsque l’association arrive à son terme, l’actif constitué par ces cotisations majorées des fruits de la gestion est intégralement réparti entre eux

Des clients satisfaits

Super contact avec ce courtier (Laurent D.).

Très à l’écoute et très disponible, même tard le soir !! Je recommande vivement et resolliciterai cette agence pour d’autres projets.

Avis clients Elisa Vie 5 étoiles Google my Business

Magali F

ELISA VIE, spécialistes en placement financier

Les conseillers d’ELISA VIE vous conseillent et vous accompagnent afin de trouver les meilleurs placements financiers, tout en respectant vos objectifs.

Les avantages d’une épargne junior

Toutes les solutions d'épargne retraite

Pourquoi investir dans l’immobilier ?

quis, consequat. Aenean venenatis efficitur. neque. sem,
Share This